Pathologies inflammatoires, en sortir grâce à l’alimentation
Samedi 27 avril 09:30-17:00
Chez Ana’Chronique
Petit déjeuner, savoir partir du bon pied
Vendredi 3 mai 14:30-17:30
Chez Ana’Chronique
Adieu sucre, bonjour douceur
Mercredi 8 mai 09:30-17:00
Chez Ana’Chronique

Ana’Chronique


Ana’chronique, centre de ressources sur l’alimentation, la nutrition et l’écologie pratique. Un espace pour se ressourcer et s’informer, une table pour déguster et échanger, une cuisine-atelier pour découvrir et expérimenter. Et c’est dans le Livradois-Forez ! L’avenir est dans l’œuf, atelier repas samedi 20 avril.

• Samedi 27 avril – de 9h30 à 17h - journée thématique
« Pathologies inflammatoires, en sortir grâce à l’alimentation »

Hypertension, diabète, arthrose… l’inflammation interne est à l’origine des pathologies chroniques qui touchent des individus de plus en en plus jeunes…
Au cœur du problème se trouve le dysfonctionnement intestinal, associant déséquilibre de la flore et porosité intestinale. Ce déséquilibre, qui découle de nos modes de vie et de consommation, nous inscrit dans une spirale vicieuse de dégénérescence qu’il est pourtant aisé d’inverser à condition d’en connaître l’origine et les moyens d’y remédier.
Cette journée propose de faire le point sur les diverses causes d’inflammation interne, de démystifier le rôle du gluten et de la caséine, de comprendre comment s’exerce la digestion et surtout dessine des pistes alimentaires de prise en charge autonome pour contrer l’inflammation et plus encore réhabiliter l’éco-système intestinal afin de sortir des évictions.
85€ tout compris (animation, collation, repas et dossier de synthèse)

• Vendredi 3 mai – de 14h30 à 17h30 – atelier théorique
« Petit déjeuner, savoir partir du bon pied »

Ne pas manger ? Manger, mais quoi ?… Si le petit déjeuner semble s’imposer par l’évidence de sa composition, l’histoire des consommations et un regard élargi aux cultures du monde nous conduisent à remettre en cause nos habitudes. La physiologie quant à elle nous éclaire sur nos véritables besoins, finalement bien éloignés de nos pratiques. Il est temps de faire le point.
36€ tout compris (animation et synthèse écrite)

• Mercredi 8 mai – de 9h30 à 17 h – journée thématique
« Adieu sucre, bonjour douceur »

Longtemps sous-estimée, négligée, voire volontairement occultée, la consommation de sucre, devenue excessive en un siècle seulement, nous entraîne dans une spirale infernale de carences diverses qui font le lit des affections chroniques les plus courantes et pas seulement du diabète de type 2. Prendre conscience des mécanismes est une chose, se sevrer en est une autre car le sucre agit effectivement comme une drogue dont il faut se désaccoutumer. Si le premier pas paraît toujours difficile, il nous place sur la voie d’un véritable retour à l’autonomie, nous permettant de nous défaire de ce bien-être illusoire que procure le sucre et de retrouver ainsi l’essentiel goût de la douceur.
Au travers de cette journée, nous découvrirons les différentes sources de sucres, les effets et méfaits liés à l’excès de consommation, quelle place leur accorder dans nos apports quotidiens et comment les limiter sans se frustrer. L’expérimentation étant plus probante que le discours, nous réaliserons quelques douceurs que nous dégusterons au goûter !
85€ tout compris (animation, collation, repas et dossier de synthèse)

Les ateliers pour découvrir, comprendre, s’émerveiller, tester et enrichir son répertoire de sensations, savoirs, savoir-faire, recettes… Réservation impérative par téléphone – 04 73 95 38 12 – ou par courriel.

La table ouverte les vendredi, samedi en soirée et dimanche midi, véritable opportunité de goûter à ce que peut être une alimentation saine, stimulante et enthousiasmante. Attention, réservation au plus tard le mercredi soir pour le week-end (produits exclusivement frais obligent…)

"Ce que nous mangeons et comment nous mangeons est révélateur de notre façon d’être au monde. Nos comportements peuvent se lire dans l’assiette. Sans le savoir, à chaque repas nous mettons nos valeurs sur la table". 

Voilà en quels termes Élisabeth de La Fontaine présente la philosophie de son projet qu’elle a baptisé Ana’Chronique – et qui ne l’est pas tellement, anachronique.

Pendant 25 ans, elle a travaillé dans la communication, à Lyon.
Sollicitée par le Parc Livradois-Forez pour une prestation (le livret Sur les pas de Gaspard est de sa main), elle découvre le Livradois-Forez. "Nous étions, mon compagnon et moi, parvenus à un stade de réflexion où nous souhaitions vivre de manière plus cohérente. Le Livradois-Forez nous a semblé plein d’énergie, avec des habitants qui ont une croyance forte en leur territoire".

En 2000, ils achètent une ancienne ferme avec 5 hectares de terrain, à Marat.
Élisabeth de La Fontaine a commencé à effectuer des interventions, des repas thématiques, avec Slow Food ou l’Office de tourisme, notamment. Le temps d’aménager une cuisine de bonne dimension et des hébergements et elle proposera des repas "dégustation et dialogue" des ateliers, des stages de 3 ou 5 jours… "Il ne s’agit pas de cours de cuisine. Mon ambition est d’aider chacun à prendre conscience de l’impact de la nourriture sur nous-mêmes et sur notre environnement, physique et social"

Ana’Chronique, Darnapesse – 63480 Marat
04 73 95 38 12 – e.delafontaine@anachronique.fr


Voir en ligne : Ana’Chronique, se nourrir en conscience, entre natures & cultures