Dionysos
Vendredi 17 avril 2020 20:30-23:30
La Coopérative de Mai

Dionysos


La Coopérative de Mai, Vendredi 17 Avril 2020 / 20:30.

A Paris, sur les quais de Seine, est amarré le Flowerburger, un bateau-resto-disco cabinet de curiosités qui sert des burgers aux fleurs et traverse Une sirène à Paris, le dernier roman de Mathias Malzieu. Ce bateau est une péniche, qui permet de partir loin et de transporter de grandes quantités de marchandises. Par exemple, des histoires, des métaphores. Pour Mathias, ce bateau, c’est Dionysos.

Le groupe qu’il emmène (et qui l’emmène) depuis 25 ans, pour les grandes croisières comme à travers les tempêtes. « Les fantômes de mes souvenirs sont accoudés au comptoir, je vais leur servir à boire, un cocktail de mélancolie et de joie », chante Mathias dans Flowerburger – la chanson qui s’appelle ainsi sur le nouvel album de Dionysos, pas le bateau du livre. Et d’ailleurs, ce n’est pas vraiment (ou seulement) Mathias qui chante, car il a écrit la chanson en se glissant dans la peau de Gaspard Snow, le personnage principal du livre. Gaspard est « surprisier », et même le dernier des surprisiers. Sachant que le métier de surprisier consiste à transformer ses rêves en réalité. Le Flowerburger, c’est Dionysos. Et Gaspard Snow, c’est un peu beaucoup Mathias Malzieu.

Dionysos qui garde ses caps, tous à la fois, en emballant de la pop garage dans des cordes et des cuivres d’orchestre symphonique, en inventant la BO d’une superproduction projetée sur un drap dans la cale du Flowburger, en entonnant des refrains qui vont faire chavirer les foules. En fin d’album, on entendra Voler en amour, une chanson bouleversante de délicatesse, qui dit que se noyer et voler, plonger en soi et en sortir plus grand, plus haut, c’est parfois la même chose. Tiens, le Flowerburger/Dionysos est donc aussi la seule péniche volante au monde. Du beau boulot de surprisier.


Voir en ligne : https://www.lacoope.org/concert/dionysos