Racines, rivages
Du 26 mars au 3 mai
La Manufacture d’image à Ambert

Racines, rivages


Exposition à La Manufacture d’image d’Anouck Faure, du mardi 26 mars au vendredi 3 mai 2019. Vernissage vendredi 29 mars 18 h 30.

Anouck Faure porte en elle un paysage ; celui de son île natale, la Nouvelle-Calédonie où l’océan embrasse les montagnes et les racines des mangroves, où les arbres s’enchevêtrent en sculptures végétales. Pourtant, les origines de l’artiste se trouvent en Auvergne. Une région inconnue pour elle mais qui l’accompagne depuis l’enfance sous la forme de récits, de vestiges d’un passé familial. Des souvenirs de campagne automnale, quelques feuilles de papier…

Lors de sa résidence au Centre culturel le Bief, le travail d’Anouck s’est construit comme un retour aux sources. Sa démarche première a été de s’imprégner des paysages du Livradois-Forez, par le croquis et la photographie, afin de s’inspirer de ces formes et textures nouvelles. Ainsi s’est tissée peu à peu une hybridation entre les roches et végétaux de la Nouvelle-Calédonie, les reliefs et les forêts de l’Auvergne, à l’image de ce paysage intérieur qui l’accompagne et se transforme au gré des voyages. Les racines, au cœur du travail graphique réalisé à Ambert, deviennent alors métaphore du lien nous unissant à ces terres de vie qui forgent notre imaginaire.

La résidence de deux mois aboutit à la création d’un livre leporello où se déploie un long paysage en constante métamorphose, entre lieux réels et univers de contes. Les gravures qui le composent, réalisées sur cuivre à l’eau-forte (technique qui utilise un acide pour marquer le métal) ont été imprimées sur papier Richard de Bas, ancrage matériel dans l’histoire et le territoire du Livradois-Forez.

Manufacture d’images
23 rue des Chazeaux
Ambert


Voir en ligne : Plus d’infos


Portfolio